presentation

Les marques façonnent aujourd’hui notre environnement physique et mental. Enseignes, pays, produits de consommations, magasins, magazines, centres commerciaux, écrans de télévisions, interfaces digitales, stades, villes, caleçons, sacs, montres, téléphones, médicaments, automobiles, friandises, boissons, musées, divertissement, politique...

Fer de lance de nos sociétés de consommation, les marques suscitent tous les enthousiasmes et toutes les détestations. Elles fascinent, elles agacent et s’invitent dans tous les champs sociétaux. Honnies ou cultes, elles constituent une matière riche, foisonnante, au cœur des économies mondiales.

Qui peut imaginer un monde sans marque ? Mais qui peut ignorer l’emballement et la surchauffe d’un système dont elles sont autant les acteurs que les vecteurs ?
Les artistes plasticiens ont, pour la plupart, pris leur distance avec cette idée qu’ils pouvaient être partie prenante de la modernité et de l’industrie triomphante. Lorsqu’ils s’emparent des marques, ils formulent des constats, parfois, des critiques virulentes, souvent. Gilles Deléris et Denis Gancel ont voulu ainsi associer à leur essai les œuvres d’artistes qui ont toujours su tutoyer la marque en sachant la ramener à sa condition et à ses fragilités. Cette collection inédite recueillie, pour la grande majorité, dans la production artistique de ces dernières années, vient prolonger leur analyse et propose une lecture parallèle de l’ouvrage.

Le texte, empruntant la forme de l’aphorisme, évite toute approche pontifiante et réussit avec légèreté et humour, à aborder, avec tout le sérieux requis, les grandes mutations sociétales qui se cachent derrière les marques. Ainsi s’opère au fil des pages, entre le travail de praticiens, de publicitaires, de designers, de communicants et de plasticiens, une friction salutaire.

Enfin, cet objet curieux, croisement improbable d’un missel et du Petit Livre rouge, est une façon de mettre en scène le dialogue qui anime la vie professionnelle de Gilles Deléris et Denis Gancel. Ces derniers dissèquent dans Ecce Logo ce qui est constitutif d’une marque et au-delà, en livrant une véritable analyse de notre société d’aujourd’hui en anticipant celle de demain.

Œuvres des artistes : Jonathan Barnbrook, BP, Francis Baudevin, Valérie Belin, Frank Breuer, Alain Bublex, Pierre Buraglio, César, Soasig Chamaillard, Claude Closky, Jacob Dahlgreen, Wim Delvoye, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Elmgreen & Dragset, Massimo Gammacurta, Carl Grossberg, Wang Guangyi, Andréas Gursky, H5 (François Alaux, Hervé de Crécy, Ludovic Houplain), Raymond Hains, Cyril Hatt, Jasper Johns, Olga Kisseleva, Barbara Kruger, Bertrand Lavier, Li Lihong, Mathieu Mercier, Nicolas Moulin, Claes Oldenburg, Martin Parr, Bruno Peinado, Renzo Piano, Pablo Picasso, Pierre et Gilles, Fabrice Praeger, Richard Prince, Ed Ruscha, Tom Sachs, Christian Schad, Franck Scurti, Lee Stoetzel, Taroop & Glabel, Gavin Turk, Andy Warhol, Erwin Wurm, Zevs

Catalogue

Indian Time

Elena Perlino

17 x 22 cm, 176 pages, environ 100 reproductions en couleurs, reliure plein papier
ISBN : 978-2-84314-072-3
ISBN : ISBN : 978-2-84314-072-3

Découvrir, acheter

Je n’habitais pas mon visage

Mathieu Farcy

17 x 24 cm, 144 pages, 60 reproductions en quadrichromie, reliure brochée avec rabats
ISBN : 978-2-843140-69-3

Découvrir, acheter

Tisser sa toile

Tina Merandon

22 x 29 cm, 68 pages imprimées sur 2 papiers, environ 50 reproductions en couleurs, reliure plein papier
Textes : Sylvie Hugues, Tania Levy, Pierre Martin

Découvrir, acheter

Le catalogue complet