Ne pas dépasser la ligne !
Presentation

Essai

Photographie

Tim Cresswell / Mikaël Lemarchand / Géraldine Lay / Mathias Emmerich / Forum Vies Mobiles

Cet ouvrage présente pour la première fois en France les travaux d’un théoricien majeur de la mobilité : Tim Cresswell. Ses thèses sont confrontées à la connaissance intime du fonctionnement d’Eurostar de Mikaël Lemarchand et éclairées par le regard humaniste de la photographe Géraldine Lay. Les auteurs nous font découvrir comment l’Union européenne, l’espace (...)

Lire la suite

Cet ouvrage présente pour la première fois en France les travaux d’un théoricien majeur de la mobilité : Tim Cresswell. Ses thèses sont confrontées à la connaissance intime du fonctionnement d’Eurostar de Mikaël Lemarchand et éclairées par le regard humaniste de la photographe Géraldine Lay.
Les auteurs nous font découvrir comment l’Union européenne, l’espace Schengen et les politiques commerciales des opérateurs de transport fabriquent des expériences du mouvement différentes à travers l’exemple de deux des plus grands carrefours de la mobilité en Europe : l’aéroport de Schiphol à Amsterdam et l’espace Eurostar au sein de la gare du Nord à Paris.
Invitée à s’immerger dans ces deux espaces emblématiques de la mobilité, la photographe Géraldine Lay a participé, à travers son travail, à l’analyse des espaces et des mouvements des usagers les empruntant. Elle fige les passants et les usagers tels des comédiens jouant dans des scènes qui se déroulent sous nos yeux, les espaces de transit devenant de véritables décors de théâtre. Mais rien n’est mis en scène, seul le cadrage de la photographe leur donne un sens. Son regard permet d’ordonner et de hiérarchiser ce qui, pris dans le flux des mouvements quotidiens, ne nous apparaît jamais. Lorsqu’elle travaille dans l’espace public, la photographe nous confie : « Affectionner ces instants où tout semble posé, installé comme sur un plateau de cinéma où comme le dit Jean-Luc Godard, il faut "essayer de retrouver dans tous ces mouvements de foule le départ de la fiction" ».

Réduire

Ne pas dépasser la ligne !, 16,5 X 23,5 cm, 192 pages, 70 reproductions en quadrichromie, reliure à la suisse
> Ouvrage coédité avec le Forum Vies Mobiles

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Nous nous déplaçons souvent. Ces mouvements structurent notre existence. Que nous soyons migrant, voyageur ultra-premium ou navetteur, percevons-nous combien nos expériences du déplacement sont hétérogènes ? Savons-nous pourquoi et comment elles sont produites et organisées ?
Le livre

Catalogue