Forum Vies Mobiles

Forum Vies Mobiles

Le Forum Vies Mobiles est un « transinstitut ». Créé en 2011 par SNCF, le Forum Vies Mobiles est un institut autonome de recherche et d’échanges sur les mobilités prêt à relever le défi de l’hybridation. Il aborde la mobilité à la fois comme franchissement de l’espace physique et comme changement social. Il étudie en particulier la dialectique entre les déplacements physiques, les télécommunications et la mobilité sociale comprise comme façon de développer des sociabilités plus ou moins ancrées dans la proximité ou le lointain, le lent ou le rapide, l’urbain ou le rural, les changements de rôle, d’identité ou de statut.

Présentation de l’équipe

La direction
Le Forum Vies Mobiles est présidé par Bernard Emsellem, Conseiller du Président de SNCF.
Bernard Emsellem a une formation en mathématiques et en sciences humaines. Il s’est orienté vers le conseil en stratégie et la communication : il a dirigé SOFRES-Communication, créé son propre cabinet, été un associé du groupe FRANCOM, président de l’agence TWBA Corporate puis directeur de la communication de SNCF.

Les co-directeurs, Christophe Gay et Sylvie Landriève, assurent le pilotage, l’animation et la coordination des activités de l’institut.
Christophe Gay a suivi un cursus associant droit international (Sceaux), sciences politiques (Sorbonne) et psychosociologie (Nanterre). Après avoir travaillé sur l’image de grandes entreprises et de collectivités locales, il a dirigé la communication TER puis le planning stratégique de la communication SNCF. Spécialiste des questions de mobilité, il a proposé la création du Forum.
Sylvie Landriève a une formation en sciences humaines (Sorbonne), urbanisme et développement territorial (Sciences-Po Paris) et management des politiques publiques (Mines, Nanterre et ESCP). Après avoir assuré pour BNP Real Estate le pilotage de projets immobiliers et urbains, elle a monté la direction de l’immobilier de SNCF et dirigé son service d’ asset management.

La direction scientifique et artistique
Le directeur scientifique du Forum Vies Mobiles est Vincent Kaufmann. Chargé de valider l’intérêt scientifique des orientations, actes et productions du Forum Vies Mobiles, il préside le comité d’orientation et de prospective et supervise la mise en œuvre des projets du Forum sur le plan scientifique.
Sociologue suisse, Vincent Kaufmann est l’un des pionniers de la recherche sur la mobilité et l’inventeur du concept de motilité. Il est directeur du laboratoire de Sociologie Urbaine de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (LaSUR-EPFL) et professeur de sociologie et d’analyse des mobilités.
Javier Caletrio est conseiller scientifique du Forum Vies Mobiles pour le monde anglo-saxon.
Javier Caletrío (BA Economics, Valencia ; MA, PhD Sociology, Lancaster) est chercheur au Centre de recherche sur la mobilité de l’Université de Lancaster. Ses recherches portent sur les interactions entre mobilité, développement technologique et dynamique sociale, dans une perspective interculturelle.
Guillaume Logé est conseiller artistique pour le Forum Vies Mobiles.
Guillaume Logé est chercheur en histoire de l’art et sciences de l’environnement (Ecole Normale Supérieure de Lyon et Université de Lausanne). Il est titulaire de masters 2 en Finance (SciencesPo), Droit (Paris II), Littérature (Paris III) et ancien auditeur libre à l’Ecole du Louvre. Il a développé les partenariats au musée du quai Branly, puis aux musées d’Orsay et de l’Orangerie, où il a fini par occuper le poste de Conseiller auprès du Président.

Les membres de l’équipe
Anaïs Lefranc-Morin, diplômée du magistère d’urbanisme et d’aménagement de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est chargée du pilotage de projets de recherche en sciences humaines et sociales et de l’organisation d’évènements.
Claire Nicolas, diplômée du master d’urbanisme et d’aménagement de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est chargée du suivi de production et de l’édition des rubriques du site Internet, ainsi que du pilotage de projets de recherche en sciences humaines et sociales.
Marc Pearce, diplômé du master d’urbanisme et d’aménagement de l’Institut d’Urbanisme de Paris et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, est chargé du pilotage de projets de recherche en sciences humaines et sociales et de l’organisation d’évènements.
Aurélien Pinceaux, diplômé du master en conseil éditorial et gestion des connaissances de Paris 4 Sorbonne, est responsable du site Internet et animateur de la communauté du Forum.

Publications
Réhabiliter le périurbain

Réhabiliter le périurbain

Comment vivre et bouger durablement dans ces territoires ?

Forum Vies Mobiles

Avec le développement des modes de communication et de transports modernes, de la fragmentation de la famille et du boom des grandes surfaces commerciales, les modes de vie des habitants des zones urbaines se sont radicalement transformés. Le retour à la nature, la taille de l’habitation et l’accès à la propriété, difficile en centre-ville, sont quelques-uns des facteurs qui ont donné place à la périurbanité dans nos sociétés occidentales dans leur quête d’un mode de vie idéal et idyllique.
Cet ouvrage mêlant réflexions autour du périurbain et photographies d’artistes contemporains, est une synthèse des interventions et des échanges qui ont eu lieu durant les deuxièmes Rencontres du Forum Vies Mobiles intitulées « Des mobilités durables dans le périurbain, est-ce possible ? ». Il est à prendre comme un exercice d’interprétation autour des enjeux relatifs à ces formes d’urbanisation contemporaines qui se développent à travers le monde, et surtout en Europe. Il est également l’expression des échanges et de la confrontation de regards entre des chercheurs, des artistes et des professionnels de l’urbain et des transports.
_
Œuvres reproduites de : Maria Thereza Alves, Andreas Angelidakis, Justin Bennett, Nicolas Boone, Olivier Culmann, Patrizia di Fiore, André Mérian, Jürgen Nefzger, Maïté Pouleur, Marion Poussier, Solmas Shahbazi, Hortense Soichet, Lars Tunbjörk, Ferjeux van der Stigghel, Atelier Van Lieshout.

Réhabiliter le périurbain, Comment vivre et bouger durablement dans ces territoires ?

17 x 24 cm, 144 pages, environ 90 reproductions en quadrichromie, couverture brochée avec rabats.
Cet ouvrage a été coédité avec le Forum Vies Mobiles.
isbn 978-2-919507-17-7

ISBN : 978-2-919507-17-7


TRANCHES DE VIE MOBILE

TRANCHES DE VIE MOBILE

Enquête sociologique et manifeste sur la grande mobilité liée au travailCet ouvrage a été coédité avec le Forum Vies Mobiles.

Forum Vies Mobiles / Jean Leveugle / Emmanuel Ravalet / Stéphanie Vincent-Geslin

Gaby, Martin, Émilie ou Jean, ces hommes et ces femmes dont la vie est rythmée par les transports sont au cœur de cette enquête. Le lecteur plonge dans leur quotidien raconté en bande dessinée, découvrant ainsi la diversité des situations et les différentes perceptions de cette mobilité liée au travail. Loin des clichés habituels du « grand mobile », ce livre s’immisce dans la vie quotidienne de ceux que l’on croise tous les jours...
Un texte des chercheurs ayant conduit cette enquête accompagne ces tranches de vies et vient éclairer scientifiquement les répercussions et les situations sociales liées à cette grande mobilité. L’étude s’attache à comprendre la situation des grands mobiles au sein de la société contemporaine et comment leurs modes de vie mobile s’articulent entre monde du travail et vie privée. Pour permettre un meilleur accompagnement des grands mobiles, le Forum Vies Mobiles, l’institut de recherche et d’échanges pour explorer les mobilités du futur, conclut cet ouvrage en proposant des idées pour concevoir de véritables politiques de mobilité. Il ne tiendra qu’aux entreprises et aux pouvoirs publics de s’en saisir.

TRANCHES DE VIE MOBILE, Enquête sociologique et manifeste sur la grande mobilité liée au travailCet ouvrage a été coédité avec le Forum Vies Mobiles.

19 x 24 cm, 120 pages, 70 reproductions en couleurs, relié plein papier
Cet ouvrage a été coédité avec le Forum Vies Mobiles.
isbn 978-2-919507-30-6

ISBN : 978-2-919507-30-6


Ne pas dépasser la ligne !

Ne pas dépasser la ligne !

Fabrique des identités et contrôle du mouvement dans les lieux de transit.

Tim Cresswell / Mikaël Lemarchand / Géraldine Lay / Mathias Emmerich / Forum Vies Mobiles

Cet ouvrage présente pour la première fois en France les travaux d’un théoricien majeur de la mobilité : Tim Cresswell. Ses thèses sont confrontées à la connaissance intime du fonctionnement d’Eurostar de Mikaël Lemarchand et éclairées par le regard humaniste de la photographe Géraldine Lay.
Les auteurs nous font découvrir comment l’Union européenne, l’espace Schengen et les politiques commerciales des opérateurs de transport fabriquent des expériences du mouvement différentes à travers l’exemple de deux des plus grands carrefours de la mobilité en Europe : l’aéroport de Schiphol à Amsterdam et l’espace Eurostar au sein de la gare du Nord à Paris.
Invitée à s’immerger dans ces deux espaces emblématiques de la mobilité, la photographe Géraldine Lay a participé, à travers son travail, à l’analyse des espaces et des mouvements des usagers les empruntant. Elle fige les passants et les usagers tels des comédiens jouant dans des scènes qui se déroulent sous nos yeux, les espaces de transit devenant de véritables décors de théâtre. Mais rien n’est mis en scène, seul le cadrage de la photographe leur donne un sens. Son regard permet d’ordonner et de hiérarchiser ce qui, pris dans le flux des mouvements quotidiens, ne nous apparaît jamais. Lorsqu’elle travaille dans l’espace public, la photographe nous confie : « Affectionner ces instants où tout semble posé, installé comme sur un plateau de cinéma où comme le dit Jean-Luc Godard, il faut "essayer de retrouver dans tous ces mouvements de foule le départ de la fiction" ».

Ne pas dépasser la ligne !, Fabrique des identités et contrôle du mouvement dans les lieux de transit.

16,5 X 23,5 cm, 192 pages, 70 reproductions en quadrichromie, reliure à la suisse
> Ouvrage coédité avec le Forum Vies Mobiles

ISBN : 9782919507412

Catalogue